Make your own free website on Tripod.com

PSYBERNÉTIQUE

 

 

LA PERCEPTION EXTRA-SENSORIELLE


Visitez le site du laboratoire de Toulouse

I. DÉFINITIONS:

  • Précognition: perception extrasensorielle d'un événement qui ne s'es pas encore produit.
  • Vision à distance: perception extrasensorielle d'un événement en train de se produire, ou d'un lieu inconnu.
  • Télépathie: perception extrasensorielle d'une partie de l'intimité d'une personne (pensée, sensation, émotion)

    Ces trois phénomène sont-ils gouvernées par les mêmes principes, les mêmes lois??? Nous tenterons de répondre à cette question lors des prochains cours.

 

II. LA PERCEPTION.

Avant de tenter de comprendre ce qu'est la perception extrasensorielle, nous allons faire un tour d'horizon sur les mécanises de la perception "normale". La perception implique une sensation qui nous renvoie à une information captée par un récepteur (un sens) Cette information se présente sous forme d'ondes ou de substances chimiques qui seront par la suite décodées, interprétées et organisées par votre cerveau. voir cours sur la perception

Lorsque l'on analyse le spectre électromagnétique, on est surpris de constater que notre perception visuelle est limitée à une petite partie de ce spectre: la lumière visible.

 

Le spectre visible

 


III THÉORIES:

"Nous avons rêvé le monde, La physique nouvelle dit qu'il n'existe pas de monde physique en soi et que c'est la conscience qui le crée totalement. "

Le Présent qui est un continuum qui contient le passé et le futur se déroule à travers tous les embranchements et tous les détours. L'univers tel que nous le voyons avec ses formes solides, et son écoulement quotidien du passé vers le futur, n'est qu'une manière de voir, un angle de la conscience réducteur, comme une portion de route éclairée par le faisceau de phares et qui nous empêche d'observer la totalité du paysage.

 

A. Helmud Schmidt: modification des probabilités . Réalité modifiée pour répondre à des attentes. Phénomène psi au-delà du temps et de l'espace Champs de probabilité; conscience donne accès à un de ces champ.

Expérience à partir de la théorie de Shrodinger:

Boîte réfrigérée équipée d'une lampe infrarouge. Un générateur de probabilité est couplée au système de telle sorte qu'un abaissement de température soit compensé par la suite par une élévation de façon à équilibrer les changements thermiques. Les résultats semblent démontrer que le chat non seulement influençait la production aléatoire mais de plus que cette production allait dans le sens d'une plus grande production de chaleur.

On fait intervenir dans les probabilité un élément qui en change la possibilité d'apparition. Importance du niveau de conscience.

 

B. Théorie quantique (QMTP)

Tout système dans la théorie quantique peut être interprété en terme de formation ondulatoire. Chaque particule est en réalité un nuage de probabilités à l'intérieur duquel on a un nombre calculable d'obtenir certains effets.
Conscience comme une variable quantique. La modification de la conscience peut changer la perception que nous avons du temps et de l'espace. L'observation d'un système peut avoir des effets sur le futur de ce système.

Qu'est ce qu'on mesure? En termes physiques, c'est un acte qui réduit le faisceau des probabilités qui constitue un corpuscule et l'amène à donner un chiffre dans un instrument de mesure. Un acte c'est quelque chose qui est fait par un observateur c'est à dire par une conscience qui crée des phénomènes en les mesurant. Comme se cet acte consistait à délimiter les frontières des objets. Ceci n'est pas sans nous rappeler la loi de la fermeture de la Gestalt.

L'observation affecte un système, entraînant un effondrement de la fonction ondulatoire.

Pour Costa de Beauregard, la volonté peut agir au niveau quantique.

Expérience sur les poussins à partir de la notion d'empreinte

Exemple de l'électron qui atteindra un état spécifique: celui que l'on observe..

 

C. Modèle de l'information pragmatique:

Information pragmatique: I: information qui est recevable pour un organisme qui observe.

I = R * A = B* E = n* i

R = reliability (niveau de confiance)

E = nouveauté

B = confirmation

A = autonomie

i = information pragmatique

Principe de la gestalt. Le tout est plus que l'ensemble des parties.

 

C. Modèle behavioriste:

Organisme utilise le phénomène psi ainsi que ses sens pour scanner l'environnement à la recherche d'informations répondants à ses besoins. Phénomène qui peut être inconscient.

 

D. Synchronicité

Les humains ont la possibilité de prendre des décisions à partir d'informations obtenues précognitivement.
Plutôt que de causer l'objectif, ils prennent avantage des fluctuations normales du système visé, choisissant le temps et la situation idéale.

E. Théorie électromagnétique

 

Signal psi est un signal électromagnétique. L'information pourrait être encodée en ondes électromagnétiques.

Cette théorie pose quelques problèmes à cause des lois physiques qu'elle implique: en effet, un signal élctromagnétique diminue avec le carré de la distance ce qui ne semble pas le cas pour les phénomènes de PES.

 

IV. CARACTÉRISTIQUES D'UN BON SUJET

  • Dispositions à l'émotivité
  • Dispositions aux caprices
  • Manque d confiance en soi
  • Sentiments d'insécurité

Découverte avec la méthode Ganzfeld des caractéristiques de bons sujets:

 

Types de personnalités:

 

Test de MBTI: Myers-Briggs Type Indicator.

Fondé sur la théorie de la personnalité de Jung, il présente quatre aspects:

1.Introversion vs extraversion: Les extravertis sont orientés en premier lieu vers le monde extérieur des objets, des êtres, de l'action et ont tendance à s'impliquer dans tout ce qui advient dans leur entourage., alors que les introvertis présentent une orientation plus intériorisée et tendent à se détacher du monde qui les entoure.

2. Les sensitifs vs intuitifs: les sensitifs sont plus à l'aise avec des problèmes concrets et pratiques alors que les intuitifs préfèrent les abstractions, les sens cachés, les possibilités secrètes.

3. Rationnels vs sensibles: mode de prise de décision ; les individus rationnels excellent à organiser les choses, à peser le pour et le contre de manière impartiale, tandis que les sujets sensibles analysent les impressions subjectives et comprennent mieux les sentiments d'autrui.

4. juge ou perceptif: les juges tendent à être mieux organisés et systématiques; ils vivent de façon planifiée, ordonnée et recherchent la régularité dans la vie. Les types perceptifs sont plus curieux et ouverts, ils tendent à aborder la vie d'une manière plus souple et spontanée. Ils veulent la comprendre et s'y adapter.

 

IV PERCEPTION ESP

 

A. TÉLÉPATHIE GESP

"La communication télépathique est une rencontre en dehors des quatre dimensions des parties immatérielles de la conscience. Il s'agit d'une extension de l'individu dans l'espace" Docteur Albert Leprince.

Site à visiter: http://www.parascope.com/en/articles/starGate.htm

 

1. Types d'expériences:

a. Expériences réalistes

Phantasm of the living: 1871-1872: Mon père et mon frère étaient en voyage en hiver. Le je les attendais à la maison sans connaître la date exacte de leur retour. Cela se passait si j'ai bonne mémoire pendant l'hiver 1871-1872. J'étais allé me coucher à l'heure habituelle vers onze heures du soir. Dans la nuit, j'eus un rêve frappant qui me fit grande impression. Je rêvais que je regardais par une fenêtre et que je voyais mon père conduisant un traîneau, suivi par mon frère dans un autre. Ils devaient franchir un carrefour, vers lequel un autre voyageur se dirigeait très vite sur un traîneau à cheval. Mon père ne semblait pas avoir vu l'autre et continuait sur sa lancée, et l'autre voyageur aurait sûrement écrasé mon père s'il n'avait forcé le cheval à sa cabrer, si bien que je voyais mon père passer sous les sabots du cheval. Je m'attendais à voir à tout instant voir le cheval retomber et écraser mon père. Je criai "papa" papa!" et je me suis réveillée en proie à une grande peur. Le lendemain matin mon père et mon frère arrivèrent et je leurs dit: " je suis bien heureuse de vous voir sains et saufs car j'ai fait un rêve horrible cette nuit" Mon frère me répondit: " Tu ne peux pas avoir eu plus peur que moi", et il me raconta ce qui était arrivé et qui concordait absolument avec ce que j'avais rêvé. Dans sa terreur, mon frère voyant les sabots du cheval au-dessus de la tête de mon père avait crié de même "papa papa!"

Hilda West.

 

Rêves: les rêves constituent un véhicule de prédilection pour les PES. Freud fut l'un des premiers à admettre que le rêve pouvait créer des conditions favorables au rêve. Est-il possible que le rêve fut une forme primitive de communication ???

Vers la fin des années 60, bon nombre de chercheurs s'accordent pour dire que la méthode de Rhine est dépassée. Elle a permis d'accumuler une somme impressionnante de données qui statistiquement permettent de croire que de nombreux sujets avaient accès à la PES. Cependant, cette technique ne nous apprenait que fort peu de choses sur les mécanismes de la PES.

Montague Ullman et Stanley Krippner directeur du laboratoire des rêves du centre Maimonides (Brooklyn) une nouvelle méthode de recherche de la PES. Grâce à des électrodes, placées près des yeux, il devenait facile de savoir à quel moment un sujet tombait dans un état de rêve: le mouvement oculaire rapide (MOR) est une caractéristique de l'état de rêve et l'électrode était en mesure d'évaluer le moment où ce phénomène se produisait.

On sélectionnait par la suite une série de cibles (gravures ou peintures) et on demandait ou sujet de reporter ce qu'il avait vu dans ses rêves.

La personne est enfermée dans une pièce, une enveloppe contenant une série de reproductions d'art est sélectionnée au hasard. L'agent qui doit transmettre l'information se place à 32 pieds du percipient. L'enveloppe n'est ouvert qu'a partir du moment ou le percipient dort. Après 10-20 minutes, le percipient est réveillé par un intercom et on lui demande de décrire son rêve qui sera enregistré. Le lendemain, on montre au percipient 8 à 12 images. Le percipient donne une cote de 0 à 100 pour chaque image.

Les juges qui n'étaient pas au courant des cibles devaient évaluer les éléments du rêves qui pouvaient se rapporter à la cible.

Cas de William Erwin un psychologue qui compléta une expérience pendant sept nuits. 99% des chances que le résultat ne soit pas du au hasard.

Deuxième essai avec Erwin: une crucifixion avec une reproduction du Christ, une croix, des punaises et un feutre rouge.

Le lendemain, Erwin rapporte: Nous allions être sacrifiés, ou quelque chose de la sorte. Et il y avait des conséquences politiques. Ce que l'on faisait laisser présager que nous étions des dieux...en regardant le roi , c'était comme regarder à un de ces arbres totems des dieux.

In Benjamin B, Wolman: Handbook of Parapsychology, Van Nostrand Reinhold Cmpany, 1977. P. 489-490

 

b. Expériences irréalistes : Expérience symbolique; moyen détourné. Expérience à partir du rêve

c. Expériences hallucinatoires: vision ou son parfois même l'odorat: cas d'une femme qui avait l'odeur du bois brûlé et qui apprend le lendemain que l'hôtel de son mari à brûlé pendant la nuit.Expérience de la douleur de l'autre.

d. Intuitions: Connaissance soudaine; aucune image

 

2. EXPÉRIENCES DE CHARLES HONORTON

PRINCETON, Standford Reseach Institute)

1987: Expériences avec Malcom Bessent avec choix classique

Deux séries de test: 500 essais chacune.

Première série: clairvoyance: 26% de réussite

Deuxième série: précognition: 30% de réussite

1988: Séance thérapeutique regroupant des thérapeutes entre 35 et 50 ans. Présence de deux anciens amis qui ne s'était pas vus depuis longtemps à la suite d'une brouille. Ce fut une occasion pour ces deux personnes de se réconcilier avec l'appui des autres membres. Par la suite on présenta au groupe une série d'images tirée aléatoirement parmi une série d'enveloppes. Parmi les images il y avait un restoroute, un homme avec un patte de lapin, un fauteuil et des demeures indiennes. Les deux amis reconnurent aussitôt l'image cible; celle du restoroute qui ressemblait à un bar où ils s'étaient rencontrés

Hotorton en vint à la conclusion que l'évocation et la résolution de tensions émotionnelles profondes mettent bien souvent en évidence la PES.

 

Importance de la méta-analyse:

  • Identifier toutes les études abordant l'hypothèse concernée quels qu'en soient les résultats perceptifs
  • Groupes les études selon les différents facteurs qui peuvent avoir un rapport avec les résultats différents.
  • Évaluation de la qualité des expérimentateurs.

 

Intervention de Rosenthal, psychologue mondialement reconnu pour ses études sur les méthodologies employées en psychologie. Rosenthal ne trouve aucun biais sérieux dans les méthodes employées par Honorton.

Pour en finir avec le débat entre Honorton et Hyman, qui accuse Honorton de manquer rigueur dans ses expériences, Honorton reprend l'analyse systématiques de onze études d'identification d'une cible avec quatre choix. . Dix de ces onze études sont concluantes avec une probabilité de 26,000 contre 1.

 

B. PRÉCOGNITION:
Selon Rhine et Tyrrel, tous les phénomènes à base ESP forment un processus unitaire. De plus, les phénomènes PK sont formés sur les mêmes principes. Observation d'une courbe en U. Effet de salience? On note cependant une différence au niveau des types de perceptions:

Louisa Rhine

  Précognition

Contem

poraines

Total
Intuitives 19% 35% 943
Hallucinations 6% 25% 570
Rêves réalistes 15% 21% 619
Rêves irréalistes 60% 19% 1158

 

 C. VOYANCE et INDUCTION: E. Osty

Rôle de l'inducteur:

  • L'inducteur peut avoir une importance de suggestion. Le sujet peut croire qu'il a besoin de l'inducteur
  • Le rôle possible que l'inducteur consiste à aider à la concentration , comme un moyen pour atteindre L'état d'esprit dans lequel la PES peut alors opérer.
  • Il est possible que l'inducteur soit porteur d'un certain fluide d'une nature inconnue, dans lequel les pensées et les sentiments du propriétaire se concentrent
  • L'inducteur est l'agent responsable de guider la capacité de percevoir du sujet jusqu'à l'événement à constater. Le sujet retrace alors l'histoire de l'inducteur, découvre l'événement à reconnaître et établir un contact direct avec l'événement.

La dernière théorie a été prouvée. E. Osty:

Ses expériences l'amenèrent à la conclusion que la source d'information était directement dans le fait objectif constaté:

Comme si il y avait matérialisation d'un champ (de conscience ondulatoire) avec ses possibles.

  • Si la personne au sujet de la quelle le paragnoste fait ses déclarations est présente: importance du toucher; descriptions de faits isolés se rattachant à la vie de cette personne.
  • Si le paragnoste se sert d'un objet, lorsque le contact est établi on peut enlever l'objet. Le sujet peut décrire l'histoire de l'objet. Pas de mélange de caractéristiques.
  • Événements de la vie passé et future.
  • Propriétés psycho-chimiques n'ont pas d'importance
  • Temps de présentation ne change pas: expérience instantannée
  • Information dans le temps et dans l'espace

 

"Le développement de la faculté de clairvoyance ou de claire audience consiste simplement en ceci: apprendre à se mettre au diapason. À mon avis même le meilleur médium n'est pas une personne spécialement douée, mais c'en est une qui soit par un effort de concentration ou par aptitude tempéramentale, ou les deux, à réussi à développer la capacité. De se mettre au diapason rapidement et parfaitement. " Milan Ryzl (1970) La parapsychologie p. 143

 

  • Phénomène de résonance; les voyants décrivent des événements qu'ils ont eux-mêmes vécus. Cas de Croiset qui à l'âge de 10 ans avait volé une pièce de 10 cents à une amie et du patient atteint de maladie nerveuse.
    • En Russie, le chercheur Tenhaeff a remarqué de nombreux cas de résonnance. Parmi ceux-ci, les cas de trois de ses sujets:
      Alpha: ayant évité de peu la noyade, il peut localiser les personnes noyées
      Beta: accusé lui-même à tort de vol, il devient très habile à détecter les voleurs
      Delta: ayant fait une tentativer de suicide, il développe la capacité de retrouver les personnes mortes par suicide.