Make your own free website on Tripod.com

PSYBERNÉTIQUE

 

 

LES ÉMOTIONS

 


 

ÉMOTION EN TANT QUE DÉCLENCHEMENT EXTÉRIEUR ET MOTIVATION DÉCLENCHEMENT INTÉRIEUR: émotion peut servir de déclencheur à la motivation.(NOS)

 

 

I. Définition et délimitation du concept: problème de définition: plus de 500 études, plus d'une vingtaine de théories, plus de 100 définitions. Couleur de émotions!

1.Délimitation du concept

1.1 émotion: intensité forte-courte durée-relation à un événement spécifique.

1.2 affect: terme générique, grande catégorie incluant les autres.

1.3 humeur: intensité plus faible, longue durée, constellation d’événements.

1.4 traumatisme: intensité forte, longue durée, événement spécifique.

 

2. Dimensions de l'émotion:

2.1 Affective: plaisir vs déplaisir. Perception de soi et des autres

2.2 Cognitive: évaluation et interprétation et anticipation

2.3 Physiologique: réactions corporelles

2.4 Comportementale: facial, gestuel, corporelle

2.5 Stimuli externes inducteurs: événements qui induisent l'émotion.

2.6 Adaptation: évaluation d'une situation, dimension active: ce qui est valable pour nous.

 

3. Types d ‘émotions

3.1 Émotions positives: surabondance d'information

3.2 Émotions négatives: manque d'information

 

II TRADITION ÉVOLUTIONNISTE

 1. Définition : Emotion en tant qu'information: peur et colère comme émotion primitive. Coté génétique, instinct. Comportement adapté. Conservation de l'espèce. Selon Darwin, les émotions sont des réactions appropriées face à des urgences et augmentent ainsi les capacités de survie.

 

2. Support à la théorie

2.1 expression émotionnelles communes à de nombreux animaux

2.2 expressions émotives qui apparaissent chez de tout jeunes enfants.

2.3 expressions émotives chez les aveugles

2.4 expression émotives chez différents peuples

 

 

III. APPROCHE PHYSIOLOGIQUE;

 

1. Système hormonal: hypothalamus---->hypophyse----->glande cible: thyroïde, surrénales, gonades.

2. William James: les changements corporels ressentis constituent l'expérience émotionnelle. L'état des viscères (cœur, rein, estomac et musculature) informent le cortex de leur état. Récepteurs---> cortex----> viscères et muscles Séquence : 1. Perception 2. déclenchement d'une réponse émotionnelle 3. réalisation .

Pour James, les changements physiologiques précèdent l’expérience subjective

3. W. Canon : pour Canon, les changements physiologiques succèdent ou coïncident avec l'émotion

 

4. Réactions physiologiques et émotions

 

 

 

RythmeC. Pression.S  Respiration  Température  V.sanguin

 

JOIE

 

-

 

-

 

0

 

0

 

+

 

PEUR

 

+

 

+

 

+

 

+

 

-

 

COLÈRE

 

+

 

+

 

-

 

-

 

+

 

SURPRISE

 

+

 

+

 

-

 

-

 

+

 

Ce qui semble confirmer la théorie de James.

Dans le cas de la colère et de la surprise, même réponse viscérale. Cependant, stimulation électrique du cerveau entraîne la perception de certaines émotions.----> Canon: ce sont les décharges du thalamus qui entraînent l'expérience émotionnelle et les changements dans le corps.

Hémisphère droit plus impliqué au niveau des émotions: une lésion de l'hémisphère droit = performance plus faible au niveau de l'identification des émotions.

 

 

IV APPROCHE MULTIDIMENSIONNELLE:

 

1. L'émotion est un ensemble complexe d'interactions parmi des facteurs subjectifs et objectifs, engendrés par le système neural/hormonal, entraînant :

1.1 l'expérimentation de sensations d'excitation (plaisant/déplaisant)

1.2 des processus cognitifs: évaluation, perception, dénomination.

1.3 ajustements physiologique

1.4 des comportements expressifs, dirigés et adaptés

 

2. Théorie de Plutchik

Emotion comme chaîne de réaction

La principale fonction du cerveau humain et de ses capacités cognitives est d'assurer sa survie dans un contexte environnemental complexe . Cognition-----> prédiction du futur.

STIMULUS--->COGNITION--->SENSATION--->COMPORTEMENT--->FONCTION

AGRESSION-->DANGER------>PEUR-------->COURSE--------->PROTECTION

DEUIL------>ISOLATION--->TRISTESSE--->PLEURS-------->RÉINTÉGRATION

 

3. Modèle de Eckman (1977): émotion en tant que comportement expressif (information) VALEUR DE SURVIE--->SELECTION NATURELLE

 Inducteurs----> Evaluateur---->Programme affectif---->Réponse

met à exécution les réponses émotionnelle

Système de contrôle

(dissimulation)

Système de contrôle: - contrôle de l'évaluation: changer la nature de l'évaluation.

Contrôle au niveau inducteur: ne plus être en contact avec l'événement.

 

V. APPROCHE ANALYTIQUE

 

1. Freud : le traumatisme est dû à un excès sensuel ou sexuel vécu, dans un après coup, comme coupable, interdit met mal ou encore comme blessant narcissiquement. Le traumatisme est la conséquence d'une situation émotionnelle intense dons corporellement excitante vécu dans uns absence de dimension symbolique: absence de mots, de paroles, de sens, hors présence d'un adulte secourable, absence qui s'apparente au vide --->passage à l'acte ou somatisation. Conversion de l'émotion en symptôme

 

2. Charles Brenner : la plupart des états émotionnels apparaissent comme un mélange de sensations plaisantes et déplaisantes et de souvenirs plaisants et déplaisants. (ambivalence des émotions) Certaine culture n'ont aucun mot pour nommer la dépression. Emotion et symbolisation---->somatisation

L'émotion existerait de n'avoir pas d'objet.