Make your own free website on Tripod.com

PSYBERNÉTIQUE

 

 


DÉVELOPPEMENT ÉMOTIF ET SOCIAL DE L'ENFANT PRÉSCOLAIRE




I. DÉVELOPPEMENT DE L'IDENTITÉ:

 

1. Concept de genre: comportements associés à son sexe. Schème de genre (18m)

a. Identité sexuelle: 2-3ans

b. Stabilité du genre: 4ans

c. Constance du genre: 5-6ans

2. Moi social: adoption de rôles définis. Perception comme un élément actif. Cette période en est une de déséquilibre en ce sens que l'enfant est très excitable sur le plan émotionnel: accès de colère, peurs intenses et crises de jalousie. L'enfant a tendance à s'identifier selon son apparence

II. PERSPECTIVES THÉORIQUES:

 

1. Freud: Stade phallique: stade du pouvoir sur autrui.

- stade ou le complexe d'Oedipe se structure. Intérêts pour les relations humaines. De 2 à 7 ans.

- De nombreux fantasmes sexuels qui se développent . Curiosité sexuelle qui développe les attitudes suivantes:

- Masturbation

- Voyeurisme

- Exhibitionnisme.

- Processus d'identification sexuelle. Valorisation narcissique du fait d'être un garçon ou une fille.

- Angoisse de castration.

- Complexe d'Oedipe: rapport amoureux avec le parent de l'autre sexe impliquant un désir de se débarrasser du parent du même sexe. Avec le complexe d'Oedipe selon Freud se forme le Surmoi qui aura comme fondement l'interdit de l'inceste. Construction des idéaux parentaux. Cet idéal va petit à petit s'intégrer au Surmoi et devenir un guide. Désormais, l'enfant marche dans le monde avec ses parents intégrés en lui. La façon dont l'enfant aura accès à son complexe d'Oedipe est primordiale pour son développement ultérieur.

- Changement d'objet d'amour pour la petite fille alors que le garçon conserve le même objet d'amour. Ce deuil amoureux pourrait expliquer le niveau de maturité plus élevé chez les filles que chez les garçons de cette période. Le dénouement du complexe d'Oedipe s'effectue par le biais de l'identification.

 

2. Erikson:

Initiative ou culpabilité: correspond a peu près au stade phallique de Freud. Prise d'initiatives (4-5ans). Importance de la réaction des parents en rapport avec les comportements d'initiative de l'enfant. Si les punitions sont trop nombreuses: culpabilité s'en suit.

3. Modèle de Hartup:

a. Relations verticales: protection et sécurité

b. Relations horizontales: habiletés sociales

III. RELATIONS SOCIALES:

1. Relations avec les parents; importance de la discipline, diminution de l'attachement. Importance de la différence entre refus et rébellion

2. Relations avec les pairs: après 6 ans relations avec les pairs+ importante que relations avec les parents. Personnes importantes; amis du même sexe. Déplacement de l'aspect extérieur vers l'aspect intérieur

Camarades de jeu: enfant prend plaisir à voir les autres enfants jouer.

- Jeu Parallèle: joue de façon indépendante tout près de d'autres enfants.

- Jeu d'association: : s'adonne a des activité semblables avec d'autres enfants.

- Jeu coopératif: saisit les rudiments des jeux d'équipe. Il est conscient de l'opinion des autres et il cherche à attirer leur attention en les épatants.

Leaders: de taille plus grande, plus costaud, souvent plus âgé. Propose les jeux, souvent des chefs tyranniques.

3. Comportement prosocial: altruisme vers 2 ans

4. Agressivité: voir Bee p.218-221

 

IV. DIFFÉRENCES INDIVIDUELLES

 

1. Estime de soi: .

Écart entre ce qu'il aimerait être et la façon dont il se perçoit

Qualité de soutient que l'enfant pense avoir (p.223)

Estime de soi et dépression

2. Popularité et rejet: enfant beaux sont généralement mieux acceptés. Enfants populaires sont plus altruistes, se comportent de façon positive , ils expliquent les règles aux autres, et prennent en considération les désirs des autres. Les enfants rejetés sont plus agressifs, et non-coopérants. Agression comme moyen de régler les conflits. Se croit souvent victimes d'agressions non-justifiées.

Agression proactive: agressent pour obtenir ce qu'ils veulent et cessent leur comportement dès qu'ils ont atteint leur objectif.

Agression réactive: par vengeance.

 

3.. Divorce: enfants deviennent plus agressifs, moins obéissants; effets plus importants chez les garçons que chez les filles.