Make your own free website on Tripod.com

DÉVELOPPEMENT ENTRE

0 ET 2 ANS


I. INTRODUCTION

Les 2 à 4 premières années de la vie sont appelées période néonatale. Nouveau né pèse à sa naissance à peu près 3200 grammes et mesure 50,8 cm. Au cours des premiers jours il perdra jusqu'à 10% de son poids surtout à cause d'une perte de liquide. Il naît avec une couche graisseuse appelée vernix qui le protège contre l'infection. La tête représente le quart du corps. Les os de la tête ne sont pas soudés (fontanelles). Cartilage du nez est malléable.

 

II. ÉVALUATION MÉDICALE DU NOUVEAU-NÉ

une minute puis cinq minutes plus tard, test de routine: échelle de APGAR:

- rythme cardiaque
- effort respiratoire
- tonus musculaire
- couleur irritabilité et réflexes.
Échelle de 0 à 10; 90% des bébés normaux >7. Un score de 4 ou moins implique des soins immédiats. Rapport entre échelle APGAR et l'échelle Baye qui vérifie le développement mental et moteur des enfants vers 8 mois.

 

III. CONTRIBUTION DES SYTÈMES CORPORELS À L'ADAPTATION

A. Système circulatoire:
B. Système respiratoire
C. Système gastro-intestinal
D. Contrôle de la température du corps:
 

IV. DIFFÉRENTS ÉTATS DU NOUVEAU-NÉ:

Présence d'une horloge biologique qui régularise certains comportement du nouveau-né dont les trois quart des 17 à 20 heures de sommeil s'écoulent dans un état de sommeil irrégulier. Le bébé est éveillé et tranquille pendant 2 ou 3 heures par jour, éveillé et actif pendant une à deux heures et passe le reste de sa période éveillée soit une période de quatre heures à pleurer et s'agiter. Les périodes de sommeil durent de 45 minutes à deux heures et se partagent en périodes de 10 à 20 minutes de sommeil régulier et de périodes de 20 à 40 minutes de sommeil irrégulier.
Importance du comportement des parents qui peuvent compenser par certaines stimulations les moments d'agitation. Interaction des comportements des bébés et de ceux des parents.
Le rythme circadien débute vers six semaines
 

V. CAPACITÉ SENSORIELLES DU NOUVEAU-NÉ:

William James en 1890 pensait que le bébé ne ressentait qu'une immense éclatante bourdonnante confusion à sa naissance.

 VI. ÉTATS DE CONSCIENCE

BEE P.84 TABLEAU 3.5

VII. DÉVELOPPEMENT PHYSIQUE:

La tête atteint au cours de la première année les deux tiers de son volume. Poids multiplié par deux en 5 mois, par trois à un an par quatre à trois ans Croissance: première année, 20 à 30 cm et 12 à 15 la deuxième.
C. Les facteurs qui influencent la croissance:
1. Alimentation: alimentation maternelle, aliments solides, biberons (attention au dangers de carie dentaire) Obésité.
2. Exercices physiques: minimum d'exercice physique afin que le système fonctionne comme il se doit.
 

VIII. DÉVELOPPEMENT MOTEUR:

Helène Bee tableau p.100 (4.1)
  1. Développement céphalocaudal: tête vers les membres inférieurs myélinisation du cerveau vers la colonne
  2. Développement proximodistal: tronc vers les extémités
 
C.- Importance du milieu. Iran.
D.- Peut-on accélérer le développement de la motricité. (expérience sur la marche.
E.- Entraînement à la propreté : La maîtrise des sphincters ne peut s'effectuer qu'après la marche. 8% des enfants de 1 an contrôlent leur vessie le jour. A l'âge de deux ans, il y en a 55% à 3 ans 85% et à 5 ans 95 %. Contrôle nocturne provient plus tard. 41% à 2 ans, 66% à 3 ans 90% à 7 ans. Les filles contrôlent leurs vessie la nuit comme le jour avant les garçons.
D. Aspects culturels du développement de la motricité: pas de normes universelles en ce qui a trait au développement de l'enfant. Dans chaque cultures, les enfants connaissent un développement qui leur est propre selon les attentes particulières de leur milieu. C'est pourquoi avant d'adopter ou de condamner les méthodes d'éducation d'une autre culture il nous faut nous demander : qu'est ce qui est le mieux pour nos bébés ici et maintenant.
A trois ans, l'essentiel des acquisitions psychomotrices est réalisé: l'enfant sait manipuler les objets avec précision, les combiner, se déplacer de façon sure, ses mouvements sont assez précis et assez bien coordonnés. L'évolution ultérieure portera sur la combinaison de la rapidité et de la précision des gestes grâce à une indépendance croissante des groupes musculaires. (Tourette et Guidetti (1995): Introduction à la psychologie du développement , Armand Colin, Paris p.51)
 

IX. SYNDROME DE MORT SUBITE

Cause principale de mortalité au Québec chez les bébés âgés de 6 mois à un an. Bébés prématurés et de sexe mâle. Asphyxie par couvertures, infection bactériennes et hypertrophie des glandes du thymus. >les mois d'hiver. Virus mortel? Exposition à la fumée de cigarette? Problème du sentiment de culpabilité des parents.

 

IX. DÉVELOPPEMENT INTELLECTUEL

A. Introduction:
Dès les premiers jours, un enfant connaît la provenance d'un son, et regarder en direction de la provenance. Avant une semaine il peut commencer à imiter certains gestes. A 2 semaines il peut reconnaître sa mère et également identifier sa voix. À l'âge de 2ans, 75% du cerveau est formé.
B. Théorie de Piaget:
1. Définitions:
a. Schème: unité cognitive fondamentale i.e. l'idée qu'un enfant se fait d'une situation précise et un comportement observable. Un schème se révèle par un comportement: schème de la succion, du tremblement ect.
b. Deux principes généraux: l'organisation et adaptation. ils s'appliquent à tous les stades, invariants fonctionnels. L'organisation implique tous les processus en un seul système global. L'adaptation est fonction de l'assimilation et de l'accommodation.
c. Stade sensori-moteur (0-2ans) le schème de l'objet permanent est l'acquisition la plus importante de la période sensori-motrice. Tant que les enfants ne comprennent pas que les objets sont distincts, il ne peut saisir la réalité.
d. Sous-stades:
 
2. Recherches fondées sur les théories de Piaget:
- La permanence de l'objet semble être le facteur de prédiction le plus efficace du développement intellectuel ultérieur.
Brower a constaté le phénomène de la permanence de l'objet chez des enfants beaucoup plus jeunes qui le perdent plus tard.
  Échelle de Bailey: développement mental et moteur.
TRAITEMENT DE L'INFORMATION:
Phénomène d'habituation
Vitesse d'un processus de base
Discrimination
Corrélation faibles avec Q.I.
 
 
C. APPRENTISSAGES DURANT L'ENFANCE:
1. Définition: formation de nouvelles relations ou du renforcement de relations entre deux événements actes ou objets. N'est attribuable ni à l'hérédité ni à une situation temporaire (drogues)
2. Types d'apprentissage
Accoutumance: forme d'apprentissage. Fille accoutumance plus rapide.
Imitation: Moore et Meltezoff considèrent que cette disposition très précoce serait génétique : les bébés naissaient avec la capacité de conformer leur propres comportements moteur à celui d'un modèle observé . Niveau d'intimité entre le parent et l'enfant.
Apprentissage classique: organisme qui réagit
Apprentissage opérant: organisme qui agit. Dans ce type d'apprentissage, un sujet émet une réponse parfois accidentelle qui sera renforcée. Lorsqu'elle n'est pas renforcée elle parviendra à l'extinction. Renforcement vise à l'augmentation de la fréquence d'apparition d'un comportement. Peut être positif ou négatif. Renforcement immédiat plus efficace qu'un renforcement différé. Renforcement intermittent. Façonnement--->lorsque le sujet se rapproche de son objectif.
Possibilité d'utiliser le conditionnement opérant chez certains bébés.
 
3. Apprentissage du langage: divers types. Chomsky vs. Piaget (Bee p.120 4.4)
a. Langage pré-verbal: pleurs indifférenciés. pleurs différenciés gazouillement (6s.) babillage (3-4mois) lallation (6 mois) écholalie- jargon expressif.
b. Langage verbal: vocabulaire d'environ 900 mots.
c. Facteurs qui influencent l'acquisition du langage: